Bilan mensuel · février 2021

Faire le tour du monde sans bouger de son canapé bis : que de beaux voyages livresques encore ce mois-ci!

Février fut un bon mois de lecture et de rédaction avec huit livres lus et sept billet rédigés. Il s’est en revanche achevé un peu trop prématurément sur une panne de lecture déclenchée par un immense coup de coeur! Depuis que j’ai terminé Ne dis rien de Patrick Radden Keefe le 21 février, je n’arrive plus à fixer mon esprit sur un livre…

Géographiquement parlant, je me suis baladée trois fois en Argentine grâce au nouveau mois thématique « En Amérique latine avec Ingannmic et Goran »; je ne brille clairement pas par mon originalité mais je tâcherai de faire mieux l’année prochaine. Je suis également allée en Algérie, en Irlande du Nord, en Islande et en Angola et me suis même téléportée dans la France et la Hollande du XVIème siècle. Que de bons et beaux voyages!

© Birgit Böllinger/Pixabay & Livr’escapades

Comme d’habitude, il vous suffit de cliquer sur les titres pour accéder aux billets.

Invisibles (2019) de Lucía Puenzo: un roman sur le difficile parcours de trois enfants des rues de Buenos Aires exploités par des adultes sans scrupules. Une lecture fluide et intéressante mais dont la fin m’a laissée perplexe.

Luz ou le temps sauvage (2000) d’Elsa Osorio: un roman aux airs de polar/thriller qui revient sur les années sombres de l’histoire argentine. Romanesque à souhait, ce livre est un bon moyen de se familiariser avec une partie de l’histoire douloureuse de l’Argentine.

Sous la grande roue (2019) de Selva Almada: une plongée dans l’Argentine profonde et une chronique d’une tragédie annoncée. Une bonne découverte.

Le tailleur de Relizane (2020) d’Olivia Elkaim: un très beau roman inspiré de la vie du grand-père de l’autrice. Si vous avez aimé L’art de perdre d’Alice Zeniter, vous aimerez Le tailleur de Relizane!

La Cité de larmes (2021) de Kate Mosse: une saga familiale sur fond historique se déroulant dans une France déchirée par les Guerres de religion. Un excellent page-turner.

La pierre du remords (2021) d’Arnaldur Indriðason: la troisième enquête de Konrad, policier à la retraite. Un opus particulièrement mélancolique qui dénonce les nombreuses violences faites aux femmes. J’attends le suivant de pied ferme.

GrandMèreDixNeuf et le secret du Soviétique (2021) d’Ondjaki: un roman à hauteur d’enfant, rafraichissant, imagé et coloré, empli de poésie et de fantaisie.

Billet à suivre: Ne dis rien (2020) de Patrick Radden Keefe

En mars, je compte aller me promener du côté de l’Europe de l’Est grâce au mois thématique éponyme organisé pour la quatrième année consécutive par Eva, Patrice et Goran. J’espère que ma panne ne durera pas trop longtemps car j’ai une pile de livres à lire assez conséquente!

Bon mois de mars livresque à toutes et à tous!

13 réflexions au sujet de “Bilan mensuel · février 2021”

    1. C’est sûr que ce type de lecture ne plaira pas à tout le monde. Pour ma part, comme toi, j’ai a-do-ré! J’ai d’ailleurs déjà noté d’autres références pour approfondir encore davantage le sujet.

      J'aime

    1. Saisissante, c’est bien vrai. C’est une lecture qui me marquera encore longtemps. J’ai d’ailleurs noté quelques titres pour approfondir le sujet et j’envisage de relire la bio de Bobby Sands que j’avais lue en 2011. Panne de lecture de huit jours suivie d’une semaine de travail éreintante: je n’ai même pas encore commencé à rédiger mon billet…

      J'aime

Répondre à Livr'escapades Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s