Sur le pont · Charlotte Frossard

Troisième lecture dans le cadre du Prix littéraire Gonet après Le percussionniste et L’envol des milans. Quelle belle sélection!

Dans Sur le pont (2022), son premier roman inspiré de son expérience personnelle, la journaliste suisse Charlotte Frossard (1990) relate la quête à la fois professionnelle et identitaire d’une journaliste stagiaire immigrée de la troisième génération.

Louise travaille depuis quatre ans en tant que journaliste stagiaire à la Télévision suisse romande à Genève et se désespère d’obtenir un jour le poste de journaliste que sa supérieure lui fait miroiter depuis bien trop longtemps. Aussi lorsqu’elle découvre à l’interne une annonce évoquant un concours de reportage sur le fascisme et les guerres du XXème siècle avec à la clé pour le/la lauréat/e un contrat de journaliste à durée indéterminée, elle n’hésite pas une seconde. Assez rapidement, elle décide de quitter son poste, sa ville et une relation amoureuse instable pour se rendre à la Chaux-de-Fonds et y entamer son travail de recherche portant sur la dictature portugaise instaurée par Salazar. Et peu importe si elle devient la risée de ses collègues qui jugent ce pan de l’histoire du XXème siècle insignifiant et sans aucun intérêt!

Du milieu cruel et impitoyable de l’audiovisuel genevois à la Chaux-de-Fonds puis au Portugal, Charlotte Frossard nous emmène sur les traces d’une jeune femme discrète voire un brin introvertie mais furieusement déterminée à percer dans le milieu du journalisme. Obnubilée par sa quête de reconnaissance professionnelle, elle ne se doute pas encore de la direction que prendront ses recherches.

Petite-fille d’immigrés portugais installés depuis plusieurs décennies à la Chaux-de-Fonds, Louise remonte progressivement l’histoire de ses grands-parents maternels et, à travers eux, celle du Portugal sous Salazar. Ne s’étant jusqu’alors que vaguement intéressée à l’histoire de son pays maternel, Louise fait désormais preuve de beaucoup d’intérêt et de volonté pour comprendre son histoire familiale et renouer avec ses racines portugaises. De professionnelle, sa quête devient personnelle.

Au fil des pages et des chapitres, mon inquiétude initiale a laissé place à un intérêt grandissant pour les recherches historico-politiques et la quête identitaire de Louise. En levant le voile sur un pan méconnu et douloureux de l’histoire portugaise et en évoquant, entre autres, les difficultés liées à l’exil mais également celles de ceux qui ont choisi de rester au pays, Charlotte Frossard a su non seulement me captiver mais également me donner très envie d’explorer davantage l’histoire récente du Portugal.

Sur le pont est un premier roman réussi et un bel hommage à toutes celles et ceux qui ont choisi de résister à l’oppression.

Note : 3.5 sur 5.
Encre fraîche, mai 2022, 264 pages.

Une réflexion sur “Sur le pont · Charlotte Frossard”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s