Melnitz · Charles Lewinsky

800 grammes, 765 pages et près d’une semaine de lecture… La grande amatrice de sagas familiales et historiques que je suis n’est pas prête d’oublier cet excellent roman!

Le dramaturge, metteur en scène et romancier suisse allemand Charles Lewinsky (1946) est l’auteur de douze romans, dont le dernier, Sein Sohn, est paru en août 2022. Melnitz (2006), qui a nécessité quatre années de recherches documentaires, a rencontré un vif succès en Suisse et en Allemagne et fut ensuite traduit dans de nombreuses langues. En France, il a obtenu en 2008 le Prix du meilleur livre étranger.

L’écrivain zurichois signe avec ce roman une grande et captivante fresque familiale dans laquelle il se penche sur l’émancipation des juifs de Suisse à travers cinq générations d’une famille établie dans le canton d’Argovie. A travers l’histoire de la famille Meijer entre 1871 et 1945, il aborde les obstacles et les combats qui ont jalonné l’histoire des juifs en Suisse depuis qu’ils ont obtenu l’égalité des droits civiques et politiques en 1866. Si depuis cette date, ils ont le droit de s’installer et de travailler librement partout en Suisse, de nombreux juifs vivent en 1871 encore cantonnés dans les deux communes argoviennes juives de Lengnau et Endingen.

C’est précisément dans cette dernière commune que débute Melnitz. En 1871, le patriarche Salomon Meijer, « le Juif avec la canne », est un important marchand de bétail de la région. Avec l’arrivée à Lengnau de Janki Meijer, un parent éloigné et un déserteur de l’armée française, personne ne se doute encore que la vie de la famille Meijer est sur le point de connaître un changement radical.

Au rythme des grands événements historiques qui ont façonné le dernier quart du XIXème et la première moitié du XXème siècle -depuis la Guerre franco-allemande de 1870-1871 à la Deuxième Guerre mondiale-, Charles Lewinsky nous plonge de façon très immersive dans le quotidien et l’intimité de la famille Meijer. Au fil des ans, les jeunes générations décident de quitter Endingen pour s’installer à Baden, le chef-lieu du canton d’Argovie et un important centre marchand, puis à Zurich. L’intrigue se déplace donc progressivement des bourgades aux villes où les jeunes générations veulent exercer d’autres métiers. De marchands de bétails, les Meijer deviennent ainsi marchands de tissus, stylistes ou encore propriétaires de grands magasins.

Charles Lewinsky signe avec Melnitz un roman passionnant dans lequel il décortique avec beaucoup de précision les coutumes religieuses et culturelles juives et brosse un portrait très intéressant du contexte socio-politique suisse de l’époque. A travers les choix controversés de certains membres de la famille Meijer, il aborde par ailleurs d’importantes thématiques en relation avec l’assimilation et l’intégration, le communisme ou encore le sionisme en tant que réponse à l’ignominie nazie.

Une excellente découverte et un auteur à suivre!

Note : 4.5 sur 5.
DTV, 2007, 765 pages.

Les feuilles allemandes – 9ème lecture

7 réflexions au sujet de “Melnitz · Charles Lewinsky”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s