Bilan · novembre 2022

Comme chaque mois de novembre depuis quatre ans, les auteurs germanophones sont à l’honneur sur ce blog. J’ai une nouvelle fois fait de belles, voire très belles, découvertes en voyageant entre l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse alémanique.

En attendant le (très beau) bilan général des « Feuilles allemandes 2022 », voici un petit aperçu du mien : neuf livres lus et neuf billets rédigés. Parmi les neuf auteurs lus, quatre étaient allemands, trois suisses allemands et deux autrichiens.


© Livr’escapades, novembre 2022.

  • Die vergessene Heimat (2020) de Deana Zinßmeister (Allemagne) : un roman historique et une chronique familiale en partie autobiographique.
  • Am dunklen Wasser (2022) d’Eva Almstädt (Allemagne) : un polar régional se déroulant en Frise du Nord. Photos personnelles de la région à l’appui.
  • Small World (1997) / Small World (1998) de Martin Suter (Suisse): un roman à suspense tout autant qu’un portrait au vitriol de la haute bourgeoisie suisse, une présentation sur l’alzheimer et une chronique familiale.
  • Der Schimmelreiter (1888) / L’homme au cheval blanc de Theodor Storm (Allemagne) : une plongée dans un bourg nord-frison du bord de la mer des Wadden du milieu du XVIIIème siècle. Photos personnelles de la région à l’appui.
  • Der zweite Reiter (2017) d’Alex Beer (Autriche) : un roman policier historique captivant se déroulant à Vienne en 1919.
  • In Zeiten des abnehmenden Lichts (2011) / Quand la lumière décline (2012) d’Eugen Ruge (Allemagne) : un demi siècle de l’histoire mouvementée d’une famille d’intellectuels est-allemands.
  • Die Bagage (2020) / Héritages (2022) de Monika Helfer (Autriche) : un portrait familial touchant et une plongée intéressante dans les moeurs paysannes pendant la Première Guerre mondiale.
  • Sieben Jahre (2009) / Sept ans (2010) de Peter Stamm (Suisse) : un roman aussi troublant qu’envoûtant sur le déclin amoureux et professionnel d’un couple d’architectes munichois.
  • Melnitz (2006) / Melnitz (2008) de Charles Lewinsky (Suisse) : une grande et captivante fresque familiale sur l’émancipation des juifs de Suisse à travers cinq générations d’une famille établie dans le canton d’Argovie. 

Bon mois de décembre à toutes et à tous.

11 réflexions au sujet de “Bilan · novembre 2022”

    1. Je suis bilingue français-allemand et me réjouis donc chaque année de pouvoir consacrer mon mois de novembre à la littérature germanophone, que je lis généralement en VO.

      Seuls six des neufs livres présentés ont été traduits en français malheureusement. J’ai noté les titres en français des livres traduits pour faciliter les éventuelles recherches.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s