El Niño de Hollywood · Óscar & Juan José Martínez

« Je hais donc j’existe. »

Bienvenue au Salvador, le pays le plus petit d’Amérique centrale et le plus meurtrier au monde!

Dans El Niño de Hollywood ou Comment les USA et le Salvador ont créé le gang le plus dangereux du monde, les frères salvadoriens Óscar & Juan José Martínez, respectivement journaliste d’investigation et anthropologue, remontent aux origines de l’ultra violence qui caractérise depuis des décennies le Salvador. Pour ce faire, ils plongent au coeur de l’un des gangs les plus violents du monde, la Mara Salvatrucha 13.

Leur livre est le résultat d’un très important travail de recherche ayant nécessité plusieurs années de compilation de données provenant d’une multitude de sources: rapports de police et archives de journaux, témoignages de policiers, juges, procureurs, victimes et membres de leurs familles, médecins légistes et enfin nombreuses rencontres avec des membres ou ex-membres de gangs, en particulier avec Miguel Ángel Tobar, le fameux El Niño autour duquel se construit ce livre. En réunissant leurs connaissances de la violence et du crime organisé basées sur des méthodes de travail et des approches intellectuelles différentes (journalisme d’investigation vs anthropologie), les auteurs donnent par ailleurs une dimension pluridisciplinaire très intéressante à leurs analyses.

En trois parties et dans un perpétuel va-et-vient non chronologique entre passé et présent, ils démontrent comment des processus globaux donnent naissance à une infinité d’histoires microscopiques. Ils prennent ainsi pour exemple un membre de la Mara Salvatrucha 13 dont la vie au Salvador a été entièrement conditionnée par des phénomènes transnationaux dont il ne savait rien: « Le microscopique pour comprendre la globalité ».

Les auteurs expliquent très précisément la façon dont les gangs sont nés à Los Angeles dans les années 1980 et comment, suite aux nombreuses expulsions ordonnées par Ronald Reagan une décennie plus tard, la violence a été exportée non seulement au Salvador mais également dans l’ensemble de l’Amérique centrale. Sachant que le Salvador s’est en partie construit dans la haine perpétuelle de l’autre et venait à peine de sortir d’une longue guerre civile, la violence importée des USA a vite fait de tout ravager sur son passage.

Les auteurs s’intéressent ensuite de très près au fonctionnement des gangs et à ses membres tout en disséquant en parallèle la vie du Niño, un redoutable assassin de la Mara Salvatrucha 13 avant de devenir un traitre et un témoin protégé de l’Etat salvadorien.

Malgré quelques répétitions, des allers-retours spatio-temporels un peu trop fréquents ainsi que des références à de très nombreux membres de gangs et sous-gangs qui m’ont parfois un peu perdue, El Niño de Hollywood est un témoignage très riche, intéressant et instructif que je vous conseille de lire si le sujet vous intéresse!

Métailié, 336 pages, février 2020.

El Niño de Hollywood
Trad. René Solis





Photo by ckaye on Pixabay