Les Graciées · Kiran Millwood Hardgrave

Quelle lecture fascinante et quelle talentueuse jeune autrice que Kiran Millwood Hardgrave! Les Graciées est un roman inspiré de faits réels absolument passionnant que j’aurais voulu ne jamais devoir rendre à la bibliothèque…

Premier roman pour adultes de la poétesse anglaise, dramaturge et autrice de romans pour la jeunesse Kiran Millwood Hardgrave (1990), Les Graciées (2020) est une plongée historique et culturelle captivante et très immersive dans le Grand Nord norvégien du XVIIème siècle.

Lorsque la petite communauté de Vardø, une île située dans le comté de Finnmark à l’extrême Nord-Est de la Norvège, doit faire face à un deuil aussi soudain que terriblement choquant suite à la violente tempête qui s’est abattue sur la région et a décimé en mer quarante hommes sur les cinquante-trois que comptait le village, les survivantes sont contraintes de se réorganiser, se réinventer afin de ne pas dépendre à tout jamais de la charité des trop rares voyageurs de passage et/ou des habitants d’autres comtés.

Certaines tensions, autrefois latentes, réapparaissent à cette occasion, creusant progressivement et irrévocablement un gouffre au sein de la communauté. Ce gouffre atteint son paroxysme avec l’arrivée sur l’île de l’Ecossais Absalom Cornet, un homme très austère dont la ferveur religieuse a attiré sur lui l’attention du roi Christian IV.

S’étant dans le passé illustré par sa fervente croisade contre les sorcières, Cornet fut choisi par le roi du Danemark-Norvège pour assister le seigneur de Vardø dans ses tâches d’évangélisation visant la destruction du « souffle pestilentiel du diable [qui] flotte dans cette contrée ». Une contrée située en territoire sami…

Extrait du Décret sur la sorcellerie au Danemark-Norvège de 1617, entré en vigueur dans le comté de Finnmark en 1620 : « Tout sorcier ou homme de foi qui aura renoncé à Dieu et à sa parole sacrée, et à sa christianité, et qui se vouera au diable devra être jeté au feu et brûlé. »

Si Kiran Millwood Hardgrave évoque dans Les Graciées la christianisation forcée des contrées dites sauvages ainsi que les nombreux et terribles abus qui en découlent, elle aborde également, à travers plusieurs très beaux portraits féminins, la difficile condition des femmes à l’époque. Quatre femmes m’ont particulièrement et différemment touchée dans ce roman; quatre femmes qui ont, chacune à leur façon, tenté de conquérir un semblant de liberté en osant s’élever contre le carcan social, l’enfermement physique et psychologique qui leur ont été imposés par la société.

Les Graciées est un premier roman poignant porté par une écriture d’une grande puissance évocatrice. Une réussite et une magnifique découverte.

Note : 4.5 sur 5.
Robert Laffont, 400 pages, août 2020

The Mercies (2020)
Trad. Sarah Tardy

© Photo Tommy Andreassen / Pixabay

8 réflexions au sujet de “Les Graciées · Kiran Millwood Hardgrave”

  1. il a fait beaucoup parlé de lui à sa sortie dans les pays anglophones mais le sujet me rebutait. Je viens pourtant de lire un livre qui a comme narrateur, un pasteur venu évangéliser les aborigènes d’Australie .. décidément !

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends très bien et pour tout te dire, moi aussi le sujet me rebutait… jusqu’à ce qu’Eva insiste pour que je le lise. J’ai bien fait de l’écouter car elle avait raison: j’ai adoré!
      Si la chasse aux sorcières est un thème important du roman, ce n’est pour ma part pas ce que je retiendrai en premier. J’ai trouvé les portraits de femmes magnifiques, Maren et Ursa principalement mais également Diinna et Kirsten, et leur cheminement pour s’opposer aux normes établies poignant. C’est un roman sur la perte au sens large (deuil, privation de liberté) mais également sur la lutte pour une certaine émancipation et un très bel hommage aux esprits libres. Si la lutte en question a porté ses fruits ou pas est un autre débat…
      Je ne peux que t’encourager à le lire, je pense que tu aimerais.

      J'aime

    1. Comme je le disais à Electra plus haut, il s’agit pour moi davantage d’un roman sur le cheminement vers l’émancipation de plusieurs femmes avec en toile de fond la chasse aux sorcières.
      Si tu le trouves à la BM, n’hésite pas! Quant à moi, je l’achèterai à sa sortie en poche car j’ai très envie de l’avoir dans ma bibliothèque…

      Aimé par 1 personne

Répondre à flyingelectra Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s