Poet Warrior · Joy Harjo

J’ai eu le plaisir de découvrir enfin Joy Harjo à travers ce récit autobiographique oscillant entre prose et poésie.

Artiste engagée aux multiples talents (théâtre, peinture, musique, poésie) et professeure à l’Université, Joy Harjo (1951) fut la première Amérindienne à recevoir, en 2019, le titre de Poète officielle des Etats-Unis. Prolongement de Crazy Brave (2020), Poet Warrior (2022) -qui peut tout à fait se lire de façon indépendante- est un court récit autobiographique composé de six parties dans lesquelles Joy Harjo évoque, entre prose et poésie, des fragments de son cheminement à la fois personnel, artistique et spirituel.

Fille d’une mère cherokee et d’un père creek/muscogee, Joy Harjo évoque, entre autres, son enfance dans sa ville natale de Tulsa en Oklahoma, son adolescence marquée par la violence, sa sensation d’être invincible et « comment elle voulait faire mieux que les autres en prenant la décision d’être différente » :

« J’allais faire ma vie dans mon coin, affranchie du mariage, de la violence et de l’emprise du système de croyances qui veut que les femmes aient un mari et des enfants pour être heureuse. Ce bonheur, je ne l’avais pas vu chez mes parents et rarement chez les autres. »

Très largement inspirée par la richesse des traditions, des chansons et des récits amérindiens, l’oeuvre poétique de Joy Harjo puise sa grande force dans la nature, la spiritualité, son amour infini pour le peuple creek/muscogee, et s’est développée au contact de jeunes artistes amérindiens de l’Université du Nouveau-Mexique à Santa Fe. Sa parole s’est progressivement libérée, devenant un puissant instrument de lutte au service du féminisme et de la justice sociale.

Forte de ses racines et de ses croyances ancestrales, mue par des convictions sociales très fortes, la poétesse guerrière dénonce ainsi inlassablement, mais sans aucune haine, les inégalités, les injustices ainsi que la violence, celle des hommes sur les femmes et celle de la culture dominante sur les communautés minoritaires.

Joy Harjo est une femme inspirante faisant preuve d’une capacité de résilience forçant le respect.

Note : 3.5 sur 5.
Globe, mai 2022, 244 pages.

Poet Warrior (2021)
Trad. Héloïse Esquié



Photo © Pixabay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s