Le dernier Syrien · Omar Youssef Souleimane

Contraint de fuir la Syrie en raison de sa grande implication dans les manifestations du Printemps arabe, le poète et ancien journaliste syrien Omar Youssef Souleimane a trouvé refuge en France où il vit depuis 2012. Il a publié plusieurs recueils de poésie en arabe mais depuis Le petit terroriste (2018), un récit autobiographique dans lequel il explique comment il en est venu à rompre avec son pays, sa famille et sa religion, il écrit en français. Le dernier Syrien (2019) est son premier roman.

« Les islamistes nous détestent car nous sommes laïques; le régime parce qu’on est des rebelles et les politiques parce qu’on est sincères. Ils nous appellent traîtres, infidèles, hérétiques parce qu’ils ne savent pas encore ce que signifie être libre. »

Avec Le dernier Syrien, Omar Youssef Souleimane nous plonge au coeur du quotidien de la jeunesse syrienne à l’aube du Printemps arabe. À travers les actions et les manifestations, les rêves et les espoirs d’un petit groupe de jeunes militants assoiffés de liberté et de démocratie, il raconte l’oppression, la dictature et le poids des traditions.

Il nous emmène sur les traces de Youssef, Mohammad, Joséphine, Khalil et Bilal, des jeunes plus ou moins politisés coincés entre un régime autoritaire, libertaire, et les islamistes. Ils étouffent sous le poids de la religion et des traditions mais ils se débattent du mieux qu’ils le peuvent en continuant de croire en un avenir meilleur.

La violence est omniprésente, menaçante, terrifiante. Le quotidien est rythmé par les coupures d’électricité censées empêcher les gens de manifester, les check-points, les fouilles par la police systématiquement postée à l’entrée des universités. Les services de renseignements surveillent toutes les strates de la société, les islamistes menacent d’instaurer la charia.

Malgré une répression féroce, les jeunes résistent: en organisant grâce aux réseaux sociaux des rassemblements dans le dos des autorités, en réalisant des articles et des reportages sur les manifestations et les victimes du régime… Et puis, à côté de ça, ils vivent, aiment, séduisent et ont des relations interdites et très durement réprimées.

L’alternance des points de vue et des types de narration (classique vs épistolaire), les chapitres courts et les phrases directes confèrent au roman un rythme dynamique. Pas de fioritures, l’auteur va droit à l’essentiel. Il aborde, en des termes explicites, les sujets qui fâchent: la torture et la façon dont le régime se débarrasse des opposants ainsi que l’homosexualité toujours passible de prison.

Un roman audacieux et résolument engagé.

Flammarion
Omar Youssef Souleimane
Le dernier Syrien
Flammarion, 272 pages, janvier 2020.

2 réflexions au sujet de “Le dernier Syrien · Omar Youssef Souleimane”

  1. Je le note, merci Fabienne pour la découverte, ce genre de livre m’intéresse beaucoup, qui plus est sur la Syrie (la mère d’une de mes tantes était syrienne et elle a encore quelques cousins qui (sur)vivent là-bas). Il est important de parler des auteurs engagés.
    En ce moment tu enchaines les lectures fortes ! 🙂
    Bonne fin de weekend

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s