L’engrenage du mal · Nicolas Feuz

Notre procureur national est de retour avec L’engrenage du mal (2020), le troisième volet de sa série consacrée au procureur neuchâtelois Jemsen. Si les deux premiers tomes ne m’avaient pas vraiment convaincu, j’ai lu ce troisième volet avec plaisir!

Après Le miroir des âmes (2018) et L’ombre du renard (2019), Nicolas Feuz revient pour la troisième année consécutive avec son trio de personnages récurrents, à savoir le procureur neuchâtelois Norbert Jemsen, sa greffière Flavie Keller et l’inspectrice de la police judiciaire fédérale Tanja Stojkaj, auxquels s’ajoute ici le commissaire Daniel Garcia.

L’ombre du renard s’était achevé sur une nouvelle très inquiétante pour l’inspectrice infiltrée laissant présager une suite autour de ce personnage. Après un prologue musclé mettant en scène une famille traumatisée (coucou Valérie Dätwyler et Marc Voltenauer 😉), L’engrenage du mal se construit ainsi essentiellement autour de Tanja qui se retrouve en très fâcheuse posture puisqu’elle jugée pour des faits graves dont je ne vous dirai rien ici.

Le roman se déroule sur quatre mois et alterne hiver glacial et été caniculaire, le récit du procès de Tanja et celui des terribles événements qui l’ont conduite en détention provisoire. Après un détour par la Corse dans le tome précédent, Nicolas Feuz revient en Suisse romande et nous fait voyager de Lausanne à la Chaux-de-Fonds en passant par le Col-des-Roches et ses fameux moulins souterrains (à visiter absolument si vous passez dans la région).

Si le style n’a pas changé -phrases et chapitres courts, alternance entre passé et présent, rythme rapide-, l’intrigue et les personnages ont gagné en profondeur. Quant au dénouement, surprenant et inattendu, il me donne d’ores et déjà envie de connaître la suite! Mais pour cela, il va falloir patienter jusqu’à l’année prochaine…

Une série régionale suisse romande à découvrir mais à lire impérativement dans l’ordre chronologique.

Nicolas Feuz
L'engrenage du mal
Slatkine & Cie, 304 pages, mai 2020.

Note : 4 sur 5.

Photo : Le Saut du Doubs, © bigfoot / Pixabay

2 réflexions au sujet de “L’engrenage du mal · Nicolas Feuz”

Répondre à genevievemunier Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s