Frères soleil · Cécilia Castelli

J’aime les voyages et les histoires de famille. Avec Frères soleil (2020) de Cécilia Castelli, j’ai eu les deux!

« Ils sont nés comme ça. Pieds nus sur les rochers, les cheveux au vent, la peau brunie par la chaleur. Et à l’âge où on ne devrait pas les quitter des yeux, ils vivent leur liberté avec une insolence qu’ils n’imaginent même pas. »

Eux, ce sont Baptiste et Christophe, deux frères de onze et neuf ans, et leur cousin de sept ans Rémi, le « cousin petit poussin », le pinzutu qui chaque année revient avec bonheur du continent pour passer l’été avec sa famille maternelle en Corse. Dans la vallée du Taravo, entre mer et montagne, toute la famille adopte un mode de vie simple, très loin des magasins et des hordes de touristes.

Les retrouvailles annuelles sont pour petits et grands l’occasion d’évoluer librement au contact d’une nature majestueuse et encore largement sauvage et de vivre dans l’insouciance et l’oubli des nombreuses contraintes et conventions qui le reste de l’année régissent leur vie. Pourtant, malgré l’apparente légèreté estivale, certains non-dits et secrets continuent d’obscurcir la vie d’une famille qui a connu son lot de drames.

Les années passent, les enfants grandissent et le temps de l’insouciance n’est plus. Les frères soleil tentent naturellement de prendre leur envol mais c’est oublier à quel point il est parfois difficile de s’affranchir de la famille… Il suffira de quelques paroles, de certains gestes et comportements pour qu’un nouveau drame survienne.

Avec Frères soleil, Cécilia Castelli signe un beau deuxième roman sur l’identité et l’appartenance familiales, l’attachement à la terre, la préservation de l’environnement et la lutte pour la défense du territoire. Grâce à une jolie galerie de personnages, des descriptions très visuelles de la faune et de la flore locales, l’évocation de légendes, croyances et traditions ancestrales et au recours à un certain nombre d’expressions linguistiques régionales, l’auteure corse nous offre une plongée très immersive et authentique dans la Corse du Sud de la deuxième moitié du XXème siècle.

Une belle découverte!

Le Passage, 280 pages, août 2020.

Note : 4 sur 5.

Photo © Peter H de Pixabay

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s