Les somnambules · Gilda Piersanti

J’ai découvert Gilda Piersanti il y a deux ans avec Un amour parfait (2019), un thriller psychologique machiavélique dans lequel passion amoureuse rimait avec obsession, soumission et destruction. En attendant de découvrir enfin Illusion tragique (2017), j’ai lu avec plaisir Les somnambules (2021).

Dans son dernier thriller psychologique, l’autrice italienne Gilda Piersanti (1957) nous emmène une nouvelle fois et pour mon grand plaisir dans les rues de Rome, sur la trace de trois quadragénaires unis à jamais par un lourd secret lié à un terrible événement survenu vingt-cinq ans plus tôt.

« Nous sommes des somnambules, nous ne savons pas si le réveil nous apportera la joie ou le tourment, si peu dépend de nous. »

Dès les premières pages, le ton est donné: trois hommes, trois destins, trois incidents. Trois avertissements en réalité; et qui laissent présager le pire. Trois avertissements dont un beaucoup plus sérieux et inquiétant que les deux autres. Trois avertissements pour rappeler au bon souvenir de ces trois hommes autrefois inséparables, la fameuse nuit de l’été de leurs dix-huit ans.

Massimo, Gabriele, Dario. Un richissime homme d’affaires, un médecin reconnu et un puissant ministre. Lorsqu’arrivent les avertissements, le côté le plus sombre de leur passé commun ressurgit avec une violence inouïe, les obligeant bien malgré eux à recréer la troïka, cette alliance ayant scellé leur amitié alors qu’ils n’étaient encore que des garçonnets.

« Nous sommes toujours les trois inséparables, la fameuse troïka… Ça n’a pas changé et ça ne changera jamais. »

Vraiment? Comment ces trois adolescents devenus des hommes influents ont-ils vécu et géré la culpabilité depuis cette terrible nuit vingt-cinq ans plus tôt? Comment se sont-ils construits avec un tel poids sur la conscience? Et quelle sera leur réaction face à la résurgence de ce passé menaçant de détruire leur existence tout entière? Feront-ils face à leurs responsabilités ou au contraire tenteront-ils le tout pour le tout afin de préserver leur réputation, leur statut social et leur famille? Et enfin, qu’en est-il réellement de cette fameuse troïka?

Les somnambules est une sombre histoire d’amitié, de trahisons, de ressentiments, de haine et de vengeance dans laquelle Gilda Piersanti analyse les divers mécanismes de la manipulation et de l’emprise psychologique inter et extra-familiales.

Un thriller psychologique de facture classique qui se lit avec plaisir grâce à une délicieuse atmosphère italienne, des personnages bien dépeints, un rythme et une tension montant crescendo.

Note : 3.5 sur 5.
Le passage, 320 pages, mars 2021.




© Photo djedj / Pixabay

3 réflexions au sujet de “Les somnambules · Gilda Piersanti”

  1. je ne connais pas du tout cette autrice, pas vraiment intéressée par l’Italie mais je le note si je le vois en BM pour mon beau-père

    J'aime

Répondre à flyingelectra Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s