Les voisins · Fiona Cummins

Ayant lu et aimé les deux premiers thrillers de Fiona Cummins, j’attendais avec impatience son troisième roman. Ce fut encore une fois une très bonne lecture, efficace et addictive. Très addictive.

Après la duologie composée de Le collectionneur (2018) et L’ossuaire (2020), l’autrice de thrillers anglaise Fiona Cummins revient avec Les voisins (2021), un roman indépendant au suspense implacable qui m’a tenue en haleine du début à la fin.

Une nouvelle maison. Un nouveau départ. De nouveaux voisins.

Leur emménagement dans une maison mitoyenne située à la périphérie d’une petite bourgade de l’Essex devait représenter pour la famille Lockwood une chance d’oublier le passé et de tout recommencer à zéro. Mais lorsqu’une cinquième victime du Doll Maker, un effroyable tueur en série qui sévit dans les environs, est retrouvée dans leur rue le jour même de leur arrivée, le rêve tourne au cauchemar.

Un spectacle de marionnettes, une étrange malle, des enfants traumatisés. Une avenue dans un quartier tout sauf sans histoires, un certain nombre de voisins pas très nets, un tueur en série, une bande d’ados en mal de sensations fortes, une famille pas très stable, une enquêtrice durement affectée par le deuil… Voici quelques-uns des éléments et des personnages autour desquels se construit ce thriller domestique très rythmé, efficace et redoutablement addictif.

En alternant le passé et le présent, une narration à la troisième et à la première personne, Fiona Cummins nous plonge successivement dans l’intimité de la famille Lockwood qui peine à trouver ses marques dans sa nouvelle vie et celle du tueur en série qui s’exprime à la première personne mais dont l’identité ne sera dévoilée que dans les toutes dernières pages. L’atmosphère est mystérieuse, angoissante, et Fiona Cummins sait très bien semer le doute dans nos esprits, nous amenant à suspecter la quasi totalité du voisinage. Si j’ai vu venir certains événements grâce à de petits indices, je ne m’attendais pas un instant à ce final bluffant!

Une lecture très divertissante et hautement addictive que je ne peux que conseiller aux amateurs du genre!

Note : 4.5 sur 5.
Slatkine & Cie, 512 pages, avril 2021.

The Neighbour (2019)
Trad. Jean Esch



Photo © Pixabay

2 réflexions au sujet de “Les voisins · Fiona Cummins”

Répondre à Livr'escapades Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s