Ces montagnes à jamais · Joe Wilkins

Ce roman me faisait de l’oeil depuis sa sortie l’année dernière. Je l’ai enfin lu et ne peux que chaleureusement vous encourager à en faire de même si vous aimez le rural noir américain!

Auteur de plusieurs recueils de poésie et d’un récit sur son enfance et adolescence dans les Bull Mountains, Joe Wilkins signe avec Ces montagnes à jamais (2020) son premier roman.

Ces montagnes à jamais est une plongée au coeur des montagnes du Montana et d’une communauté rurale minée par la précarité et la rancoeur envers les autorités fédérales qui, sous le mandat de Barack Obama, légifèrent notamment sur la régulation et la réglementation de la chasse aux loups. La réapparition du loup est en effet depuis de nombreuses années source de mécontentement dans la région et l’organisation prochaine de la première chasse légale ne fait qu’exacerber les tensions déjà vives.

C’est dans ce contexte tendu que Wendell Newmann, vingt-quatre ans, voit son modeste quotidien de travailleur de ranch bouleversé le jour où une assistante sociale frappe à la porte de son mobile home pour lui confier la garde de Rowdy Burns, le fils de sa cousine incarcérée. Entre le petit garçon mutique souffrant de troubles autistiques et Wendell, tourmenté par la disparition de son père -une icône des milices séparatistes du Montana- et le récent décès de sa mère, naît une très belle relation, émouvante et puissante. Dès lors, Wendell se déclare prêt à tout pour épargner Rowdy de la violence environnante. Mais la région s’embrase.

Parallèlement, nous suivons Gillian Houlton, mère d’une adolescente de dix-sept ans scolarisée dans le privé et veuve d’un garde-chasse tué dans la région il y a plus d’une décennie. Assistante du principal et enseignante dévouée dans une école du coin, Gillian tente tant bien que mal d’endiguer la déscolarisation qui fait des ravages dans les montagnes.

« Elle en avait sa claque. A l’exception de Billings, ce territoire de l’est du Montana était un trou noir où s’engouffrait l’argent du contribuable, un tourbillon terrible de dégradation écologique, d’absence d’instruction, d’alcool, de méthamphétamines et de familles brisées. »

Wendell et Gillian n’étaient pas destinés à se rencontrer mais leur vie est inextricablement et tragiquement liée. A travers leur vécu auquel s’ajoute celui d’un fuyard ayant pris racine au fin fond des montagnes, Joe Wilkins confronte deux visions de l’Amérique et se penche sur le cycle éternel de la pauvreté rurale. Sur fond de chasse, d’incompréhension et de violences liées aux nouvelles normes écologiques et politiques environnementales fédérales, il est ainsi également question de manque d’instruction, de fondamentalisme religieux et d’idées politiques réactionnaires. Le contexte est explosif et la tension monte crescendo.

A travers trois jeunes personnages forts et attachants liés entre eux par l’absence du père, l’auteur évoque par ailleurs les notions de paternité, d’héritage et de transmission filiale. Enfin, les descriptions de la nature, omniprésente, sont variées et très bien retranscrites, qu’il s’agisse du travail de la terre, des écosystèmes ou encore des menaces auxquelles elle est confrontée.

Sombre mais très touchant car empli d’humanité, Ces montagnes à jamais est un très beau premier roman et Joe Wilkins un auteur à suivre absolument!

Note : 4.5 sur 5.
Gallmeister (Totem), mai 2021, 288 pages.

Fall Back Down When I Die (2019)
Trad. Laura Derajinski




Photo @ Inna Sherman

5 réflexions au sujet de “Ces montagnes à jamais · Joe Wilkins”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s