August · Callan Wink

Un roman d’apprentissage dans les grands espaces du Montana? Je dis oui!

Après son recueil de nouvelles Courir au clair de lune avec un chien volé (2017), l’auteur américain Callan Wink (1984) signe avec August (2022) un beau premier roman autour du cheminement vers l’âge adulte d’un jeune garçon dans l’Amérique rurale de la toute fin du XXème siècle.

De sa naissance et son enfance dans une ferme laitière du Michigan à son déménagement dans le Montana avec sa mère suite à la séparation de ses parents, de ses années au lycée, sa solitude, son premier amour et la douleur qui en résulte au traumatisme du 11 septembre et à sa fuite après un terrible événement, Callan Wink brosse le portrait tout en finesse d’un petit garçon devenu un jeune adulte ayant décidé de ne pas se conformer aux attentes de ses parents pour privilégier une vie d’ouvrier agricole dans un ranch isolé du Montana.

August est un roman lent et très peu rythmé dans lequel les personnages, solitaires et taiseux, mènent une existence ordinaire et un peu monotone, loin de l’agitation et du stress inhérents aux grandes villes. Le quotidien y est rude et le travail acharné car soumis au bon vouloir de la nature qui dicte, toujours, sa volonté.

J’ai aimé lire l’ordinaire, la solitude et le silence, me plonger dans les grands espaces du Montana, devenir le témoin de la vie dans un ranch isolé, loin du bruit et du temps qui passe. August est un roman tranquille, apaisant, et c’est avec une très agréable sensation de contentement que j’en ai tourné la dernière page.

Note : 4 sur 5.
Albin Michel, mars 2022, 380 pages.

August (2020)
Trad. Michel Lederer

11 réflexions au sujet de “August · Callan Wink”

  1. J’attendrai sa sortie poche, mais je compte bien le lire, il suscite un bel enthousiasme, et j’avais beaucoup aimé son recueil de nouvelles. Si j’ai bine compris, on retrouve d’ailleurs ici le garçon qu’il mettait en scène dans un des textes de « Courir avec un chien… » ?

    Aimé par 3 personnes

    1. Je me souviens de ton billet et du fait que tu disais, pour avoir vécu au Montana, que le roman te paraissait très authentique. J’ai vraiment beaucoup aimé et j’espère qu’il écrira un autre roman bientôt.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s