Moon Palace · Paul Auster

Je suis ravie d’avoir enfin découvert Paul Auster grâce à une lecture commune organisée en l’honneur de Goran qui appréciait beaucoup cet auteur.

Une fois n’est pas coutume je serai extrêmement brève, non pas parce que Moon Palace (1990) ne m’a pas plu -bien au contraire- mais parce que l’inspiration me fait totalement défaut pour commenter ce roman insolite -à la fois roman d’apprentissage, roman d’aventures et roman philosophique- sur lequel tout a probablement déjà été dit.

Je me contenterai donc de vous dire que malgré une expérience de lecture assez surprenante en raison des diverses dimensions narratives parallèles et de l’invraisemblance de nombreux événements décrits, j’ai apprécié lire les errances et les pérégrinations de Marco Stanley Fogg, un jeune étudiant fauché essayant tant bien que mal de survivre dans le Manhattan des années soixante et septante.

Note : 4 sur 5.
Babel, avril 1993, 468 pages.

Moon Palace (1989)
Trad. Christine Le Boeuf

7 réflexions au sujet de “Moon Palace · Paul Auster”

  1. Je n’avais pas été complètement convaincue par ce titre, que j’avais trouvé un peu inégal (la dernière partie m’avait ennuyée…). Mais Paul Auster reste un écrivain que j’apprécie beaucoup dans l’ensemble, malgré des expériences très diverses avec son œuvre..

    J’aime

  2. Clair, concis, précis… comme me disait un ancien professeur :-). Je suis tout à fait d’accord avec toi, ce fut une très bonne lecture également pour moi. Les invraisemblances que tu décris passent finalement très bien sous la plume de Paul Auster. Chapeau l’artiste !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s