Raide vivant · Paul Bonhomme

Lors de la dernière Masse critique dédiée à la Non Fiction, je n’avais sélectionné qu’un seul livre (du jamais vu!) en croisant très fort les doigts et en invoquant les dieux de la montagne. Ils ont dû m’entendre puisque peu de temps après j’ai eu le très grand plaisir de trouver dans ma boîte aux lettres le livre tant désiré!

Raide vivant de l’alpiniste, guide de haute montagne et skieur de pentes raides Paul Bonhomme fut une excellente lecture, un témoignage intense et captivant, une véritable bouffée d’oxygène pour l’amoureuse des montagnes et la randonneuse passionnée que je suis!

Ce court récit autobiographique est composé d’une succession d’anecdotes pas toujours chronologiques dans lesquelles Paul Bonhomme nous dévoile, avec beaucoup de pudeur, de sincérité, de sensibilité et d’humilité, des petits fragments de sa vie privée et professionnelle.

Il évoque ainsi notamment les désillusions, les difficultés et les douleurs liées à une vie sentimentale compliquée, le bonheur immense éprouvé à la naissance de sa première fille, la difficile séparation avec sa compagne et puis l’amour retrouvé. Il dit la mort et le deuil, martèle l’importance de l’amitié, raconte ses amis, ceux qui sont et ceux qui ne sont plus. Et puis il y a l’omniprésence du souvenir de son frère parti beaucoup trop tôt, ce frère qui le porte et auquel il a choisi de rendre hommage en traçant une nouvelle ligne dans la Dent Blanche.

Il se dégage de Raide vivant une énergie incroyable, une furieuse envie de vivre et un émerveillement infini pour la beauté du monde, et des montagnes en particulier.

« L’intensité de la vie n’est pas calculée à l’aune de ce que nous faisons, mais à la façon de le réaliser ».

Depuis qu’il a décidé que sa vie serait extraordinaire, Paul Bonhomme vit chaque expérience comme si sa vie en dépendait. Parler avec le coeur, jamais avec le poing. Rêver plus fort, aimer plus fort mais souffrir plus fort aussi. Se dépasser, s’émerveiller et partager « un bout d’éternité », « les deux pieds ancrés dans la vie ».

S’il vénère la luminescence et la splendeur des hauteurs, là où tout est « plus beau, plus intense et plus sincère », il n’en est pas moins conscient des dangers et de « la mort [qui] n’est jamais loin au plus intense de la vie ». Profondément respectueux et lucide, il sait « regarder, respecter et passer » car « aucun rêve ne vaut la vie ».

S’il éprouve un bonheur immense à libérer une voie et à « mettre les pieds là où les anciens ont eu l’idée de créer quelque chose, et finir le travail », à inventer des histoires et des voyages en mélangeant les gens et les genres (par exemple un Annecy-Chamonix à pied et à ski par les crêtes), s’il a réalisé des ascensions et des projets fous (gravir son premier 8000 mètres en deux semaines et sans oxygène alors que ce n’était pas prévu et y fêter ses trente ans; partir à la conquête des quatre faces de l’Aiguille verte dans le massif du Mont-Blanc en une journée ou encore tracer une nouvelle ligne en hommage à son frère dans la Dent Blanche, etc.), Paul Bonhomme n’est pas un adepte des prix pour autant car « en montagne les records ne libèrent pas, au mieux ils s’accumulent, au pire ils assassinent. »

Liberté, authenticité, engagement, humilité, sincérité et générosité. Une belle philosophie et une ode magnifique à la montagne et à la vie!

Pour conclure, je vous invite à visionner le film « 4 faces » (43 min, mai 2019) qui retrace son incroyable périple sur les quatre faces de l’Aiguille verte (cliquer ici) et à consulter ses pages Facebook et Instagram (Paul Bonhomme) qui contiennent de nombreuses vidéos. Evasion et dépaysement garantis!

Guérin, Editions Paulsen, 192 pages, janvier 2020.



© André SAAD / Pixabay

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s