À rude épreuve · Elizabeth Jane Howard

Quel plaisir de retrouver les Cazalet dans ce deuxième volet de la saga éponyme!

La romancière britannique Elizabeth Jane Howard (1923-2014) a publié douze romans, dont la saga des Cazalet qui a rencontré un vif succès. Les trois premiers tomes de cette série en cinq volets parue en Angleterre dans les années 1990 ont été publiés tout récemment en français et le quatrième est attendu pour la mi-octobre. En partie autobiographique, la saga retrace la vie de trois générations d’une famille anglaise aisée pendant la Seconde Guerre mondiale.

À rude épreuve (2020) débute en septembre 1939, un an après la fin d’Étés anglais, et se termine en décembre 1941 avec l’attaque de Pearl Harbor. Après l’invasion de la Pologne en septembre 1939, la perspective de l’entrée en guerre de la Grande-Bretagne devient imminente et inévitable. Les femmes et les enfants sont évacués de Londres et la vie se réorganise à Home Place, la maison de campagne de la famille Cazalet dans le Sussex. Alors que les hommes s’engagent dans la guerre ou restent à Londres pour gérer l’entreprise familiale, les femmes et les enfants ont reçu l’ordre de s’installer à la campagne et de ne surtout pas en bouger, ce qui n’est pas pour plaire à tout le monde.

Si Étés anglais s’intéressait à la famille Cazalet dans sa globalité afin de planter les personnages et le décor, À rude épreuve est davantage centré sur les personnages féminins et plus particulièrement sur ceux de la jeune génération représentée ici par les filles aînées des trois fils Cazalet, à savoir Louise, Clary et Polly qui ont au début de ce deuxième volet respectivement seize et quatorze ans. Le reste du clan n’est pas en reste pour autant puisqu’il est également question, dans des chapitres plus généraux, des autres membres de la famille et de certains de leurs domestiques.

A travers le quotidien désormais rythmé par le rationnement, le black-out et les bombardements, Elizabeth Jane Howard se penche sur les conséquences de la guerre et les changements qu’elle impose inévitablement à la société. Malgré ces bouleversements, les Cazalet essaient d’en tirer le meilleur, certains réussissant presque à évoluer comme si de rien n’était alors que d’autres sont touchés de plein fouet par les mauvaises nouvelles.

En brossant les portraits détaillés de Louise, Clary et Polly et en entrecoupant parfois la narration d’extraits de journaux intimes et de lettres aussi drôles qu’émouvantes écrites par une adolescente à son père, Elizabeth Jane Howard livre non seulement des informations historiques sur la Seconde Guerre mondiale mais également des réflexions plus personnelles sur la vie en général, la difficulté de ne plus être un enfant mais pas encore tout à fait un adulte ou encore sur le gratin de chou-fleur infect mangé au déjeuner.

Si le ton semble léger et prête souvent à sourire -certaines réflexions et réparties des plus jeunes sont vraiment savoureuses-, le fond reste grave. Les thèmes abordés sont nombreux mais toujours très bien traités : désir d’émancipation des adolescentes qui s’éveillent peu à peu à l’amour, cachotteries et infidélités des adultes, naissance et maternité, fin de vie et deuil, maladie et disparition. Les secrets et les non-dits sont nombreux et provoquent mal-être et isolement.

La plume est fluide, élégante, précise et très visuelle et l’analyse psychologique fine malgré la multitude de personnages, une vraie prouesse! Plus de cinq cent cinquante pages qui se lisent avec beaucoup de plaisir, vivement la suite!

Note : 4 sur 5.
La table ronde, 572 pages, octobre 2020.

Marking Time (1991)
Trad. Cécile Arnaud



© Pixabay

5 réflexions au sujet de “À rude épreuve · Elizabeth Jane Howard”

  1. je l’ai vu passer un peu partout, j’ai hésité puis je voulais l’acheter en anglais, là j’ai trop de livres mais tu me tentes vraiment ! une bonne lecture de vacances ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s