Lorsque le dernier arbre · Michael Christie

J’avais repéré ce roman canadien en juin déjà et il me tardait de le lire. Beau petit pavé addictif de près de six cents pages, Lorsque le dernier arbre apparaît déjà comme un incontournable de la rentrée littéraire.

Auteur d’un recueil de nouvelles et d’un premier roman pas encore traduit en français (If I fall, if I die, 2015), Michael Christie signe avec Lorsque le dernier arbre (2021) une grande et captivante saga familiale sur fond d’écologie, de protection et de destruction de l’environnement.

Roman foisonnant à la construction fort originale, Lorsque le dernier arbre couvre cent trente ans de l’histoire mouvementée de quatre générations d’une famille canadienne dont le destin est intimement et tragiquement lié à celui des arbres.

Le roman commence en 2038, quelques années après que le « Grand Dépérissement » -une épidémie ayant décimé la quasi totalité des arbres de la planète- a plongé cette dernière dans le chaos le plus total. Seule Greenwood Island, une petite île au large de la Colombie-Britannique accessible uniquement aux plus fortunés, peut se targuer (mais pour combien de temps encore?) de compter de nombreux arbres sur son sol. C’est dans ce sanctuaire préservé abritant la dernière forêt primaire du globe que vit et travaille Jake Greenwood, une guide-forestière étranglée par le remboursement de son prêt universitaire. L’avenir très morose ne lui laisse guère de perspectives réjouissantes… jusqu’à ce qu’une rencontre vienne bouleverser son existence tout entière.

A partir de là, Michael Christie nous plonge dans le passé. Du Grand Dépérissement à la Grande Dépression, il remonte patiemment l’histoire de la famille Greenwood, génération après génération jusqu’en 1908 avant de nous ramener dans l’autre sens cette fois-ci jusqu’en 2038. Si les cent premières pages correspondant à l’histoire des deux dernières générations m’ont parfois paru un peu longues et pas particulièrement captivantes, le petit passage par les années 1970 et surtout la grande plongée très immersive dans les années 1930 à la rencontre de l’un des personnages clés du roman m’ont en revanche enthousiasmée.

Qu’ils soient guide-forestier, charpentier, militante écologiste, homme d’affaire spécialisé dans le commerce du bois ou encore vagabond analphabète survivant grâce au sirop d’érable, tous les membres de la famille Greenwood ont comme point commun, en plus des arbres, des fêlures liées à leurs racines familiales.

« Comme toutes les histoires, les familles ne naissent pas, elles sont inventées, bricolées avec de l’amour et des mensonges, rien d’autre. » 

Bien écrit (et traduit), une construction très habile, une réflexion intéressante et nécessaire, des personnages profonds et pour certains très attachants… Lorsque le dernier arbre est un roman maîtrisé mêlant brillamment saga familiale, crise économique et urgence environnementale.

Un très bon et beau moment de lecture!

Note : 4.5 sur 5.
Albin Michel, août 2021, 608 pages.

Greenwood (2019)
Trad. Sarah Gurcel





Photo @pixabay

9 réflexions au sujet de “Lorsque le dernier arbre · Michael Christie”

    1. C’est vraiment un bon et beau roman. Il fait partie de ces livres qu’on dévore tout en appréhendant de les terminer trop vite. Quant à « L’arbre monde », il ne m’avait pas intéressée à sa sortie mais aujourd’hui je serais très curieuse de le lire. J’attends donc ta chronique 😉

      Aimé par 1 personne

    1. C’est vraiment une belle saga familiale. Si toutes les parties ne se valent pas selon moi, le coeur du roman (les années 1930) est une merveille!
      Quant à « L’arbre-monde », si je le trouve à la BM je me laisserai peut-être tenter. Comme toi, il m’effraie un peu d’autant plus que ma première rencontre avec l’auteur n’avait pas été concluante.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s