Là où naissent les prophètes · Olivier Rogez

Olivier Rogez, que j’ai découvert il y a deux ans avec Des hommes incertains, fait partie de ces rares auteurs dont je lirai sans hésiter toutes les publications, peu importe le sujet. Pourquoi? Parce que ses romans sont d’une part très bien écrits, documentés et instructifs (je vous ai déjà dit que j’ai un faible pour les journalistes?) et d’autre part parce qu’ils sortent des sentiers battus, se déroulent dans des régions marginalisées et mettent l’accent sur des problématiques socio-économiques et/ou politiques mal connues.

Là où naissent les prophètes (2021) est le troisième roman du journaliste à RFI et grand reporter français Olivier Rogez après L’ivresse du sergent Dida (2017) et Des hommes incertains (2019). A la fois roman initiatique et d’aventures, quête spirituelle et réflexion sociale, Là où naissent les prophètes décortique -avec une bonne dose d’humour, de suspense et de rebondissements- le phénomène religieux en Afrique de l’Ouest.

« A ses yeux, si l’on pouvait escroquer ses fidèles, il ne fallait pas tricher avec Dieu. »

Rien ne prédestinait le jeune pasteur libérien et prédicateur de rue fauché Wendell Tubney, un ancien enfant-soldat repenti rongé par son passé de criminel de guerre, à s’associer à Frances Miller, une évangélique américaine un peu perchée obsédée par la réalisation d’un projet démesuré. Le projet en question -aussi fou que totalement absurde- vise à évangéliser l’Afrique musulmane et plus particulièrement le Nord du Nigéria gangrené par les islamistes de Boko Haram. La caravane de la paix qu’elle créé à cet effet à Yamoussoukro essuiera, on s’en doute, bien des revers sur sa longue et périlleuse route vers le Nigéria, ressemblant finalement à tout sauf à une « démonstration joyeuse et fraternelle au service du Seigneur »…

Parallèlement, un prophète soufi accompagné de fidèles toujours plus nombreux arpente depuis des semaines la brousse camerounaise, marchant inlassablement vers le Nord en direction du lac Tchad avec le projet d’y bâtir une Cité nouvelle en l’honneur de Dieu. Dans cette vaste région frontalière avec le Nigéria opère également l’unité d’élite de l’armée camerounaise chargée de contrer les islamistes et de retrouver les victimes de kidnapping. Pèlerins et militaires finiront par se croiser…

Olivier Rogez nous emmène du Libéria au Nigéria en passant par la Côte d’Ivoire et le Cameroun sur les traces de prédicateurs aux motivations et parcours de vie très différents mais unis par une même foi. Fin observateur des comportements humains et des dynamiques sociales à l’oeuvre dans une région qu’il connaît bien et à travers une galerie de personnages truculents, il questionne la foi, la religion et les croyances, la vérité individuelle et les illusions collectives, le prosélytisme et le dialogue entre confessions, la manipulation des foules et le fondamentalisme.

Un régal de lecture!

Note : 4.5 sur 5.

Mon avis sur Des hommes incertains est à lire ici.

Le Passage, septembre 2021, 340 pages.






Photo @ Alex Strachan, Pixabay

2 réflexions au sujet de “Là où naissent les prophètes · Olivier Rogez”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s