Hermès Baby · Louise de Bergh

Hermès Baby (2022) me fut présenté comme une exo-fiction entremêlant les destins de quatre générations de femmes avec celui d’un peintre de la Vienne du tout début du XXème siècle. L’amatrice de sagas familiales que je suis ne pouvait qu’être attirée.

De la Vienne du début du XXème siècle au Paris de nos jours en passant par le Katmandou des années septante, Louise de Bergh (1994) retrace, tantôt à la première tantôt à la troisième personne du singulier, des fragments de la vie mouvementée de quatre générations de femmes d’une même famille étrangement unies par une même propension au silence, à la solitude et la souffrance.

Qu’elles soient directement ou indirectement liées à un traumatisme dont l’origine remonte au début du XXème siècle, Adèle, Dora, Elise et Françoise ploient sous le poids d’une histoire familiale entachée par les non-dits et les silences. L’absence de communication et la méconnaissance de certains éléments cruciaux de leur histoire personnelle engendre chez ses femmes, ces filles et ces mères, un mal-être parfois très profond qu’elles ne peuvent s’empêcher, malgré elles, de transmettre à la génération suivante.

Outre le traumatisme originel, ces quatre femmes sont également liées entre elles par la création artistique. Aux portraits touchants de femmes en souffrance s’ajoute dès lors une dimension plus artistique, plus créative, liée aux expériences des unes et des autres avec la peinture, le dessin ou encore l’écriture. Hermès Baby est ainsi truffé de références à des artistes, tels que le peintre et dessinateur autrichien Egon Schiele (1890-1918) ou la romancière française Françoise Sagan (1935-2004) à laquelle le titre du roman se réfère d’ailleurs implicitement.

S’il manque selon moi parfois d’un peu de densité, Hermès Baby reste un premier roman très agréable à lire.

Note : 3 sur 5.
Romann, mars 2022, 309 pages.






Photo © Pixabay

Une réflexion sur “Hermès Baby · Louise de Bergh”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s