Quoi de neuf, petit homme? · Hans Fallada

C’est parti pour la deuxième édition des « Feuilles allemandes » ! J’ai le plaisir de débuter ce mois thématique consacré aux auteurs d’expression allemande avec l’un des premiers romans de Hans Fallada (1893-1947) dont j’ai déjà lu le magnifique et bouleversant Seul dans Berlin (1947).

Etant bilingue, j’ai préféré lire Quoi de neuf, petit homme? (Folio, 482 pages, février 2009) en allemand, d’autant plus qu’est parue en 2016 la version originale de ce roman publié pour la première fois en 1932. Jusque là, Was nun, kleiner Mann? était en effet amputé d’un quart de son contenu original, les critiques à l’encontre du nazisme et les passages ayant trait à la sexualité ou encore à la vie nocturne dans le Berlin du début des années trente ayant été censurés.

Initialement publié sous la forme d’une série dans un grand quotidien berlinois, Was nun, kleiner Mann? a immédiatement rencontré un succès retentissant permettant par la suite à Hans Fallada, de son vrai nom Rudolf Wilhelm Adolf Ditzen, d’accéder à une renommée internationale. Critique acerbe de la société allemande de l’entre-deux-guerres, ce roman est aujourd’hui considéré comme l’un des chefs-d’oeuvre de la littérature allemande d’avant la Deuxième Guerre mondiale.

A la fois critique sociale et histoire d’amour, Was nun, kleiner Mann? retrace la vie quotidienne très difficile d’un jeune couple âgé d’une petite vingtaine d’années au début des années trente. Ce couple tout ce qu’il y a de plus ordinaire incarne les centaines de milliers de victimes de la crise économique qui a frappé de plein fouet l’Allemagne après le krach de 1929.

Dans une Allemagne ravagée par la précarité et le chômage, Johannes Pinneberg (« der Junge »), un petit bourgeois honnête et travailleur, tente tant bien que mal de survivre avec son modeste salaire de petit comptable de province. Lorsqu’il est licencié, son épouse Emma Mörschel (« Lämmchen ») et lui décident de quitter la petite ville de Ducherow pour tenter leur chance à Berlin. Bien qu’il obtienne assez rapidement un emploi de vendeur de vêtements dans une grande enseigne, le climat socio-économique se dégrade de jour en jour rendant leur quotidien de plus en plus difficile. Après la naissance de leur fils, ils vivotent cachés dans un minuscule appartement, dans la précarité et la crainte perpétuelle d’être dénoncés. Parallèlement, Pinneberg fait l’objet d’humiliations quotidiennes sur son lieu de travail et doit faire face à une pression professionnelle toujours plus forte. Lorsqu’il perd une nouvelle fois son emploi, il bascule. Mais c’est sans compter sur l’amour, la combativité et le soutien inconditionnels de sa femme.

Hans Fallada excelle à dépeindre la vie des gens ordinaires et à retranscrire le climat social et économique tendu et désespéré du début des années trente tout en célébrant l’amour et la famille qu’il érige en rempart contre l’adversité.

S’il m’a un peu moins touchée que Seul dans Berlin, Was nun, kleiner Mann? reste un roman fort à la dimension universelle et étrangement actuelle que je vous invite à lire si le sujet vous intéresse.

Note : 4 sur 5.

Mon avis sur Seul dans Berlin (en allemand Jeder stirbt für sich allein) est à lire ici.

Aufbau Verlag, 557 pages, août 2017.

Roman lu dans le cadre des « feuilles allemandes« .

4 réflexions au sujet de “Quoi de neuf, petit homme? · Hans Fallada”

Répondre à Patrice Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s