Confusion · Elizabeth Jane Howard

Après Étés anglais et À rude épreuve, voici Confusion, le troisième volet de la série en cinq tomes consacrée à la famille Cazalet que j’ai lu avec toujours autant de plaisir cet été.

En partie autobiographique, la saga des Cazalet retrace la vie de trois générations d’une famille anglaise aisée pendant la Seconde Guerre mondiale. Alors que Étés anglais couvrait une année de leur vie encore insouciante entre 1937 et 1938, A rude épreuve débutait en septembre 1939 avec l’invasion de la Pologne et la perspective imminente de l’entrée en guerre de la Grande-Bretagne et s’achevait en décembre 1941 avec l’attaque de Pearl Harbor. Malgré un quotidien rendu globalement plus difficile par la guerre et la survenance pour les uns d’un triste événement qui bouleversera par la suite bien des vies, ce deuxième volet s’achevait pour les autres sur une petite note d’espoir liée à l’annonce d’une nouvelle réjouissante.

Confusion (2021) s’étend sur trois ans, de mars 1942 à mai 1945, et débute avec un triste événement qui donne le ton de ce troisième volet plus sombre que les deux précédents et qui voit de nombreux personnages en proie à une vive confusion de sentiments. Les mois et les années passent tant bien que mal, les plus âgés se font de plus en plus vieux et vulnérables -« la proportion de personnes âgées dans la maison commençait à surpasser celle des jeunes et bien portants »- et une partie de la jeune génération s’émancipe après avoir longtemps revendiqué le droit à une certaine autonomie et liberté.

Avec le départ tant attendu de Home Place des trois filles aînées des fils Cazalet, l’intrigue se déplace naturellement de la campagne à la capitale. Louise a en effet définitivement quitté le nid pour s’installer dans une nouvelle vie qui se révèle malheureusement rapidement très différente et bien plus difficile que celle à laquelle elle aspirait. Quant à Clary et Polly, elles vivent désormais ensemble à Londres.

Elizabeth Jane Howard poursuit sur sa lancée et nous offre un troisième volet encore une fois résolument féminin mais sans pour autant négliger les personnages masculins. L’un deux devient ainsi un pilier et un soutien inconditionnel pour plusieurs membres de la famille tandis qu’un autre provoque un véritable cataclysme au sein du clan Cazalet.

Malgré le sérieux des événements narrés dans Confusion, je me suis une nouvelle fois régalée à la lecture de ces presque cinq cents pages. Je reste encore et toujours admirative de la façon dont Elizabeth Jane Howard construit et amène son récit, usant habilement d’ellipses temporelles pour faire avancer de façon très naturelle et sur plusieurs fronts de nombreuses histoires individuelles tout en faisant preuve d’un grand sens du détail tant dans la description de la vie quotidienne que dans l’analyse psychologique des personnages.

J’ai passé encore une fois un très bon moment de lecture avec cette saga familiale dont je ne me lasse pas. Et cela tombe bien puisque Nouveau départ, le quatrième volet, paraît dans quelques jours!

Note : 4 sur 5.

Mon avis sur A rude épreuve est à lire ici.

La Table ronde, mars 2021, 512 pages.

Confusion (1993)
Trad. Anouk Neuhoff



Photo © Andreas H., Pixabay

3 réflexions au sujet de “Confusion · Elizabeth Jane Howard”

  1. Le nouveau départ, quatrième opus, est une de mes prochaines lectures et je me réjouis d’avance de le découvrir car je trouve que la saga monte en puissance au fil du temps. En plus il va être lu à l’arrivée de l’automne, période idéale pour moi qui commence une sorte d’hibernation livresque 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s