Mademoiselle, à la folie! · Pascale Lécosse

Catherine et Mina. Mina et Catherine. Et Jean, parfois. Catherine est une comédienne et une actrice célèbre, belle et fantasque; Mina est son assistante, mais aussi sa confidente et sa meilleure amie. Inséparables, elles rient, se disputent, partagent tout depuis 15 ans. Quant à Jean, l’amant de toujours de Catherine, il vient et part au gré des impératifs liés à son agenda de ministre de la culture et à sa femme.

Continuer la lecture de Mademoiselle, à la folie! · Pascale Lécosse

Deux hommes de bien · Arturo Pérez-Reverte

Ma première rencontre avec Arturo Pérez-Reverte fut… lumineuse!

Roman historique, d’aventure ou encore philosophique, Deux hommes de bien mélange les genres, les événements et les personnages réels et fictifs pour raconter le formidable périple de deux membres de l’Académie royale d’Espagne qui, à la fin du XVIIIème siècle, sont mandatés par cette dernière pour se rendre à Paris et en rapporter les 28 tomes de l’Encyclopédie.

Continuer la lecture de Deux hommes de bien · Arturo Pérez-Reverte

Purple Hibiscus · Chimamanda Ngozie Adichie

Après Americanah que j’avais beaucoup aimé il y a quelques années, j’ai découvert avec bonheur le premier roman de Chimamanda Ngozie Adichie: une histoire de famille poignante, de beaux portraits de femmes, une immersion très réaliste dans la vie quotidienne du Nigéria des années 1990. Purple Hibiscus est un très beau roman, sensible et bouleversant sur le fanatisme religieux et l’ouverture à la vie d’une adolescente brimée.

Continuer la lecture de Purple Hibiscus · Chimamanda Ngozie Adichie

Les enfants du Cap · Michele Rowe

Appréciant beaucoup les polars de l’auteur sud-africain Deon Meyer, j’étais curieuse de découvrir Michele Rowe qui signe avec Les enfants du Cap son premier roman. Et je n’ai pas été déçue par ce voyage très immersif dans l’actuelle Afrique du Sud!

Continuer la lecture de Les enfants du Cap · Michele Rowe

Jeder stirbt für sich allein · Hans Fallada

Traduction française aux éditions Folio : Seul dans Berlin.

Jeder stirbt für sich allein de Hans Fallada est un roman poignant sur la résistance allemande au nazisme pendant la deuxième Guerre mondiale.

Continuer la lecture de Jeder stirbt für sich allein · Hans Fallada

Le gang des rêves · Luca di Fulvio

Deux semaines ont passé depuis que j’ai terminé ce roman et il m’habite encore… La plume et le style très cinématographiques de Luca Di Fulvio m’ont happée, passionnée et fait vibrer à tel point que j’ai eu de la peine à quitter son univers et ses personnages tellement attachants.

Continuer la lecture de Le gang des rêves · Luca di Fulvio

Maudits · Joyce Carol Oates

Maudits est le premier roman gothique que je lis de Joyce Carol Oates. S’il est moins intense émotionnellement que Fille noire, fille blanche ou Daddy Love que j’ai lus l’année dernière, il est très riche intellectuellement et pas de tout repos non plus! Imposant par sa longueur (800 pages), sa structure narrative et son mélange de styles et d’ambiances, c’est un roman étrange et parfois un peu ardu mais tellement envoûtant!

Continuer la lecture de Maudits · Joyce Carol Oates

Les murmures du Cap · Soline Lippe de Thoisy

Grâce à une construction narrative très habile, Soline Lippe De Thoisy réussit le tour de force de nous proposer dans un tout petit roman de 148 pages un tour d’horizon de quelques-uns des événements les plus marquants de l’histoire de l’Afrique du Sud et d’évoquer de façon très touchante une amitié tardive entre deux vieillards à quelques semaines de leur mort.

Continuer la lecture de Les murmures du Cap · Soline Lippe de Thoisy

Je vous écris de Téhéran · Delphine Minoui

Sous forme d’une longue lettre posthume à son grand-père iranien, la journaliste franco-iranienne Delphine Minoui nous raconte ses années à Téhéran, depuis son premier voyage en 1997 jusqu’à son départ définitif en 2009.

Continuer la lecture de Je vous écris de Téhéran · Delphine Minoui

Daddy Love · Joyce Carol Oates

Daddy Love est le second livre que je lis de Joyce Carol Oates. J’appréhendais un peu de le commencer tellement Fille noire, fille blanche m’avait dérangée et laissée un goût amer il y a quelques mois. Au vu du thème abordé dans Daddy Love, je me doutais par ailleurs que mes nerfs seraient mis à rude épreuve. 

Continuer la lecture de Daddy Love · Joyce Carol Oates