Bilan mensuel · juillet 2020

Juillet fut un très bon mois de lecture, merci les deux semaines de vacances!

J’ai lu dix livres mais n’ai rédigé que quatre articles. Faute de temps (vacances acte II), je ne vous reparlerai de certaines lectures qu’à la fin août/début septembre. Les autres passeront malheureusement à la trappe.

Un récit biographique (lu en juin): Alpinistes de Staline de Cédric Gras (2020). Un récit absolument captivant retraçant les destins aussi héroïques que tragiques d’Evgueni et Vitali Abalakov, deux frères sibériens qui ont marqué l’histoire de l’alpinisme soviétique à partir des années 1930.

Un roman français: Vous plaisantez, monsieur Tanner de Jean-Paul Dubois (2006). Chronique d’une catastrophe programmée, un état des lieux détaillé de « l’avancement » des travaux et une galerie de portraits truculents des divers métiers du bâtiment.

Un roman policier français: Nuuk de Mo Malo (2020). Bien plus qu’un simple roman policier: un très beau voyage au coeur du Groenland ainsi qu’une rencontre très intéressante avec ses habitants et leurs us et coutumes.

Un thriller écossais: Les ombres de la toile de Chris Brookmyre (2020), une intrigue solide et hautement addictive construite autour de la cybercriminalité et de l’espionnage industriel. 

Un roman policier rural français: Des poignards dans les sourires de Cécile Cabanac (2019). Un premier roman très prometteur! Je vous en reparlerai fin août.

Un thriller anglais: L’ossuaire de Fiona Cummins (2020). La digne suite de Le collectionneur. Glaçant, addictif et efficace!

Un roman rural américain: Mississipi de Hillary Jordan (2011), un roman rural américain se déroulant dans le Mississipi de la fin des années 1940. Bien, sans plus.

Un thriller français: Sharko de Franck Thilliez (2019). C’est du Thilliez et c’est très bon!

Un roman suisse: Comme des Mohicans de Philip Taramarcaz (2020). Un premier roman fort réussi, je vous en reparlerai fin août.

Un roman noir américain: Les infâmes de Jax Miller (2016). Un premier roman efficace mais en dessous du second, l’excellent Candyland.

Un roman « historique » français: Rêves oubliés de Léonor de Récondo (2012). Un roman poignant retraçant le destin d’une famille basque espagnole fuyant le franquisme.

Bon mois d’août et belles vacances si vous en avez.

6 réflexions au sujet de “Bilan mensuel · juillet 2020”

    1. Merci 😊
      J’ai vraiment beaucoup aimé « Des poignards dans les sourires » et te souhaite d’ores et déjà une bonne lecture!
      Léonor de Recondo a vraiment une très belle plume, sensible et très juste. J’avais également beaucoup aimé « Amours ».

      J'aime

  1. beau bilan qui donne des envies de découvertes 🙂
    « Rêves oubliés » et « Sharko » sont dans ma PAL
    j’aime bien Léonor de Récondo et « La leçon de ténèbres » le dernier que j’ai lu est un bel hommage à El Greco…
    « Nuuk » est à découvrir 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre à Eve-Yeshé Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s