Bilan mensuel · janvier 2022

C’est déjà l’heure du premier bilan de 2022. Ce mois de janvier fut très chargé au niveau professionnel et d’autant plus éreintant que je n’ai pas eu de vacances à l’occasion des fêtes de fin d’année. Comme souvent dans ces cas-là, j’ai tendance à privilégier les polars/thrillers.

En ce début d’année j’ai lu huit livres et rédigé cinq billets auxquels se sont ajoutés la mise à jour de ma Pile à lire 2022 et le Bilan et best of 2021.

  • L’énigmatique Madame Dixon (2021) d’Alexandra Andrews (USA) : un thriller psychologique fort divertissant autour des questions de l’identité, de l’ambition et de la réussite.

Les lectures du mois de janvier

© Livr’escapades, janvier 2022.

  • Au printemps on coupe les ailes des oiseaux (2022) de Marion Guénard (France) : un premier roman poignant sur le printemps arabe et ses conséquences sur la société égyptienne dix ans après la Révolution du 25 janvier 2011.
  • Tu ne seras plus mon frère (2021) de Christian Blanchard (France): un roman noir ultra réaliste sur les ravages de la guerre civile en Syrie à travers l’histoire d’une famille franco-syrienne. 
  • L’énigme des Foster (2021) de Robert Goddard (Angleterre): un roman à énigmes et une plongée dans les secrets d’une grande famille d’industriels anglais. Intrigues, manipulations et morts suspectes à gogo.
  • Piégée (2017) de Lilja Sigurðardóttir (Islande) : un polar frais et original se déroulant dans une Islande encore lourdement affectée par la crise financière mondiale de 2008.

  • Les refuges (2019) de Jérôme Loubry (France) : bien que ce thriller psycho-psychiatrique ait récolté une avalanche d’avis dithyrambiques, il ne m’a que moyennement convaincue. L’auteur français procède comme son homologue allemand, Sebastian Fitzek : le suspense est présent et les rebondissements nombreux mais la révélation finale est tellement énorme qu’elle en perd toute crédibilité. Je ne suis pas sûre de vouloir réitérer l’expérience.
  • Toutes les vagues de l’océan (2014) de Víctor del Árbol (Espagne) : un polar historique de plus de 680 pages relativement lent mais à la composante historique très intéressante. Bien écrit et documenté. Ma première découverte de l’auteur et certainement pas la dernière.

  • Bella ciao (2021) de Raffaella Romagnolo (Italie)
  • Les flammes de pierre (2021) de Jean-Christophe Rufin (France)

Bon mois de février livresque à toutes et à tous!

Photo © Pixabay

9 réflexions au sujet de “Bilan mensuel · janvier 2022”

    1. Ma capacité de concentration était quand-même très limitée, j’ai donc privilégié les polars qui se lisent généralement tout seuls 🙂 (pas le Del Arbol par contre).
      « Toutes les vagues de l’océan » justement se construit sur une alternance passé/présent : en gros du début des années 1930 à la fin de la Seconde Guerre mondiale pour le passé et le tout début des années 2000 pour le présent. Très intéressant et bien écrit. Un bon polar historique!

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s