Bilan et best of 2021

Comme annoncé il y a quelques jours, voici un petit bilan et best of de mon année 2021. Je profite de ce billet et de cette photo personnelle prise un soir d’août sur le ferry qui nous ramenait d’Allemagne en Suisse pour inaugurer une nouvelle rubrique…

Quelques chiffres

J’ai lu 83 livres en 2021 (soit dix de moins qu’en 2020) auxquels se sont ajoutés trois romans abandonnés en cours de route. En termes de provenance géographique, moins d’un quart de ces 83 livres relevait de la littérature française (contre un tiers en 2020). Depuis mon adolescence, la littérature étrangère a toujours largement eu ma préférence et si j’ai accumulé de nombreux romans français ces dernières années -parfois de façon compulsive il faut bien l’avouer-, force est de constater que j’en lis de moins en moins. Si la tendance ne s’inverse pas d’ici à la fin de l’année, il se pourrait que ma PAL 2023 subisse une cure d’amaigrissement drastique. Enfin, un seul livre relevait en 2021, et à mon grand regret, de la non fiction (contre cinq en 2020 – je n’en reviens pas) et neuf ont été lus en langue originale (un en anglais et huit en allemand).

Mois thématiques et lectures communes

J’ai participé en février au « Mois de l’Amérique latine » d’Ingannmic et Goran, en mars au « Mois de l’Europe de l’Est » de Goran, Eva et Patrice et ai co-organisé avec ces derniers et pour la deuxième année consécutive en novembre les « Feuilles allemandes« . Je remets tout ça avec plaisir en 2022. Quelques belles lectures communes ont par ailleurs jalonné mon année; je garde un souvenir ému de celle en hommage à Goran.

Prix littéraires

Pour la deuxième année consécutive, j’ai participé en tant que jurée au Prix du Festival LàC ainsi qu’à la première édition du Prix Gonet, deux Prix littéraires genevois axés sur la littérature française. Je remets ça avec plaisir en 2022 afin de ne pas complètement perdre de vue les nouveautés littéraires françaises.

Best of

Voici, dans l’ordre chronologique de lecture, les douze titres qui ont marqué mon année 2021.

  1. Le train des enfants de Viola Ardone (Italie)
  2. Ne dis rien de Patrick Radden Keefe (USA – non fiction)
  3. Le tailleur de Relizane d’Olivia Elkaim (France)
  4. Les graciées de Kiran Millwood Hardgrave (Angleterre)
  5. Le guerrier tortue de Mary Relindes Ellis (USA)
  6. Fantômes de Christian Kiefer (USA)
  7. Rends-moi fière de Nicole Dennis-Benn (Jamaïque)
  8. La maison allemande et la série Ku’damm 56, 59 et 63 d’Annette Hess (Allemagne)
  9. Vergiss kein einziges Wort de Dörthe Binkert (Allemagne)
  10. L’un l’autre de Peter Stamm (Suisse)
  11. Le jeune homme au bras fantôme d’Hélène Bonafous-Murat (France)
  12. The Killing de David Hewson (Angleterre)

La huitième vie de Nino Haratischwili (relecture 2021) figurait déjà dans mon Best of 2018, raison pour laquelle il ne figure pas dans celui-ci.

Note : 5 sur 5.

Escapades au vert

Tessin, octobre 2021, © Livr’escapades

Enfin, et pour clôturer ce bilan interminable, j’ai voulu revenir sur deux petites escapades non littéraires qui ont marqué mon année 2021. En créant ce blog en octobre 2019, je m’imaginais publier de temps en temps de petits billets sur mes deux autres grandes passions: les voyages et les randonnées. Les deux dernières années n’ayant pas été propices aux voyages, nous avons sillonné et redécouvert la Suisse. Et j’ai beaucoup marché. 2021 a été marquée par deux randonnées inoubliables qu’il me tenait à coeur de mentionner ici… dans un joyeux pêle-mêle de souvenirs heureux.

1. Fêter mon anniversaire au sommet du Jura suisse : commencer la saison de randonnées en montagne en solo un samedi 24 avril et fêter mes 45 ans au sommet du Jura suisse (1679 m.). Avoir un grand sourire idiot sur le visage, respirer à pleins poumons, m’en mettre plein les yeux, savourer le silence et la rareté des randonneurs à cette période encore précoce de l’année. Bonheur. Devoir me résoudre à redescendre, rater une bifurcation en raison de la neige encore bien présente à certains endroits, me perdre et errer dans la pampa vaudoise avant de retrouver mon chemin, rentrer à Genève et clôturer cette magnifique journée avec une belle soirée en compagnie de mes proches.

2. Passer quelques jours seule à la montagne : profiter d’un jour férié en septembre et de la non disponibilité de mon mari et de mes deux ados pour partir quelques jours seule (une première!) dans une station des Alpes bernoises. Faire une randonnée non circulaire de près de vingt kilomètres, monter à presque 2700 mètres, croiser moins de dix personnes en sept heures. Liberté. Un sentiment de plénitude et de sérénité indescriptible. Vivre un rêve éveillé, me sentir seule au monde au coeur d’une nature encore préservée, évoluer au plus près de ces montagnes majestueuses que j’aime tant. Vivre intensément le moment présent. Une expérience unique et inoubliable. Gratitude infinie.

– The End –

23 réflexions au sujet de “Bilan et best of 2021”

  1. Très joli bilan avec une mention spéciale pour les deux randonnées. Cela donne vraiment l’envie de t’emboiter le pas. Je viens justement de finir « Marcher » de Tomas Espedal, un récit autour de la marche.

    Aimé par 1 personne

  2. Joli bilan et je vois que nous partageons le goût des randonnées (mais pas les voyages pour moi car je suis sinon assez casanière) et de la marche qui m’aèrent le corps et l’esprit, dont je savoure chaque minute et me sens tellement ragaillardie en rentrant malgré une saine fatigue. 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. 3 (ou même 4 si on compte Brilka) titres des auteurs germanophones – c’est un signe ! Tu as vraiment une belle année livresque derrière toi…
    Je partage ton goût des randonnées et j’ai été émue en te lisant. Tenons bon, le printemps finira par arriver !

    Aimé par 1 personne

  4. Quel bonheur d’avoir ces souvenirs de randonnée. Merci d’avoir partagé les photos – je m’en suis régalée, tout en pensant que je suis moi aussi montée à des hauteurs incroyables l’année dernière: le troisième sommet de Hongrie, avec ses 964 mètres tout compris!
    Nous nous retrouverons tout au long de l’année avec les rendez-vous de lecture des uns et des autres.

    Aimé par 1 personne

  5. Un plaisir à lire ce bilan. Merci pour les photographies. Les escapades au vert sont aussi indispensables que la lecture. Je m’évade ( pour ne pas dire  » je me réfugie -je me cache  » ) aussi souvent que possible dans l’Ain, en moyenne montagne, pas bien loin de la Suisse. Une respiration. Plénitude, sérénité, gratitude, je me retrouve dans tes mots?

    Aimé par 1 personne

    1. Exactement, aussi indispensables que la lecture. Généralement je lis beaucoup plus en hiver car je sors moins (et on ne va pas à la montagne en hiver – un comble – mais j’ai du mal avec le froid et la neige) alors qu’en été tout mon temps libre est consacré aux sorties dans la nature. Deux activités parfaitement complémentaires donc 🙂
      Dans l’Ain?! Effectivement, c’est tout près de Genève, qui sait on se croisera peut-être un jour au détour d’un sentier montagnard 🙂

      J’aime

  6. Très beau ce bilan avec le bonus marche & montagne (comme tu sais, je suis adepte aussi…), et pas du tout interminable. « Ne dis rien » et « L huitième vie » ont rejoint ma bibliothèque. Je me réjouis de l’année à venir, qui va encore nous réunir sur de nombreux projets livresques communs !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Ingrid. Je ne sais pas encore sous quelle forme (rubrique en fin de bilan mensuel ou billet à part?) mais j’aimerais cette année vraiment publier quelques photos de mes escapades au vert. A suivre.
      Je n’ai aucun doute quant au fait que tu vas passer avec « Ne dis rien » et « La huitième vie » d’excellents moments de lecture! A très vite en Amérique latine 🙂

      J’aime

  7. J’ai le sentiment que plus on lit de la littérature étrangère, moins on lit de non fiction car on pioche souvent cette dernière parmi les auteurs français justement (parce que cela correspond à l’offre éditoriale la plus visible). J’écris cela et, en même temps, je n’ai lu quasiment que de la non fiction étrangère en 2021 mais cela découle d’une démarche consciente de ma part.
    Il faut vraiment que je lise Les graciées (je crains toujours d’être déçue – je le suis souvent d’ailleurs – par les livres ne recevant que des éloges, d’où la distance que j’ai gardée jusqu’à présent).
    Tes lectures allemandes m’intéressent également car c’est un filon que j’essaie d’explorer depuis des années ; cependant, je suis parfois frustrée que tout n’existe pas en traduction !

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai vérifié et parmi les titres de non fiction dont j’ai parlés sur le blog, c’est à peu près 50/50. J’en ai acheté plusieurs en 2021 (que de la non fiction étrangère par contre) qui me tentent énormément, je ne sais pas trop pourquoi je n’en ai pas lu l’année dernière, j’adore ça pourtant!
      Je comprends très bien ta crainte d’être déçue par des livres encensés de partout. Je n’ai toujours pas lu Betty (entre autres) pour cette raison-là. Pour tout t’avouer, je n’étais pas particulièrement attirée par « Les graciées », le thème me rebutait un peu. Si Eva n’avait pas gentiment insisté pour que je le lise (elle me connaît bien), je ne l’aurais probablement jamais lu. Une très bonne surprise donc, au final.
      Je ne sais pas si tu as eu vent du mois thématique « les feuilles allemandes » qui a été organisé, pour la troisième fois, au mois de novembre…? Si non, je te mets le lien vers le bilan de toutes les lectures faites cette année (tu y trouveras également les bilans 2020 et 2019). Je ne doute pas que tu pourras faire quelques belles découvertes 🙂

      Les feuilles allemandes 2021 · le bilan

      J’aime

      1. Je suis Les feuilles allemandes sur ton blog et je note parfois des titres mais ayant une toute petite PAL je n’ai jamais envisagé d’y participer moi-même. Je regarderai la « master list » : merci 🙂

        J’aime

  8. très beau bilan !! tu sais que Ne dis rien avait été mon livre de non fiction préféré de 2020 et ravie de voir Fantômes de Kiefer, je vais lui dire ! sinon, merci pour les randonnées, et j’ai aussi envie de voyager à nouveau seule – tu as du passer une superbe année et je vois que 2022 va te réserver aussi de très bons moments ! Ravie de te connaître

    PS : je ne te l’ai pas dit, mais depuis tes trois ou quatre derniers billets, apparaissent de mystérieux petits carrés blancs quand un mot en fin de ligne est coupé, par exemple ici dans le texte « En termes de pro CARRE BLANC venance géographique, » – je ne peux pas faire de copier coller. j’ai élargi au maximum la page pour voir si ça venait de moi mais non.. si je ne suis pas claire, contacte moi sur IG ! bon dimanche

    Aimé par 1 personne

    1. Tu es en contact avec Christian Kiefer?! Ben voyons 😅 Quelle chance!
      Merci, c’est réciproque. J’attends impatiemment la prochaine édition du Festival America et, j’espère, une nouvelle rencontre avec Cendrillon et le Caribou.
      Merci pour l’information – je vais regarder!
      Bonne fin de dimanche à toi aussi.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s