Bilan mensuel · février 2022

Le mois de février avait bien commencé et s’annonçait prometteur puisque le 16 février le Conseil Fédéral rendait -à deux exceptions près- les masques et le pass sanitaire obsolètes dans toute la Suisse! Le bonheur d’une normalité retrouvée fut toutefois de courte durée…

Malgré une concentration très limitée et une envie de lire proche du néant depuis le 24 février, j’ai allègrement cédé aux sirènes d’un nouvel antre du diable : un entrepôt géant spécialisé, entre autres, dans la vente de livres d’occasion. Bilan? Un craquage d’anthologie!

J’ai lu huit livres et rédigé six billets auxquels s’est ajouté un petit état des lieux de mon craquage livresque 6XL.

  • Vert samba (2021) de Charles Aubert (France) : le troisième volet des aventures d’un guide de pêche dans le sud de la France.
  • Un rêve, deux rives (2021) de Nadia Henni-Moulaï (France) : un récit intime bouleversant dans lequel l’autrice relie la petite et la grande histoire à travers la trajectoire personnelle et politique de son père.

Les lectures du mois de février

Livr’escapades, février 2022.

  • Avant que les ombres s’effacent (2017) de Louis-Philippe Dalembert (Haïti) : un roman inspiré d’événements historiques méconnus qui retrace le destin, sur près de cent ans, d’un médecin juif haïtien d’origine polonaise.
  • La fille de l’air (2022) de Randi Fuglaug (Norvège) : un premier roman qui a obtenu le « Prix de la révélation du polar norvégien ». Perplexe, je suis.
  • Le mur des silences (2022) d’Arnaldur Indriðason (Islande) : la quatrième enquête de Konrad, flic à la retraite obnubilé par le meurtre de son père survenu quelques décennies plus tôt.
  • Poussière dans le vent (2021) de Leonardo Padura (Cuba) : un roman poignant sur l’exil, le déracinement et la quête identitaire dans lequel l’auteur entremêle sur un quart de siècle le destin de huit trentenaires très soudés jusqu’à ce qu’une tragédie et l’Histoire ne les séparent.

  • Le secret du mari (2015) de Liane Moriarty (Australie) : un thriller domestique agréable à lire mais dont je ne me souviendrai pas dans quelques semaines. Au programme : secrets, mensonges et trahisons.
  • Fleur de cadavre (2018) de Anne Mette Hancock (Danemark) : la première enquête de la journaliste danoise Heloise Kaldan et de l’inspecteur à la Crime de Copenhague, Erik Schäfer. J’avais dévoré il y a quelques mois la deuxième enquête du duo, Trompe-l’oeil (2021). J’attends de pied ferme le troisième volet.

  • Bella ciao (2021) de Raffaella Romagnolo (Italie)
  • Les flammes de pierre (2021) de Jean-Christophe Rufin (France)

Note : 5 sur 5.

Escapades au vert

La douceur de ce mois de février m’a permis de reprendre avec joie les randonnées dans la campagne genevoise : près de 29 km en deux samedis. Par ailleurs, et pour la première fois depuis 2019, j’ai pu me réinscrire à une course officielle de walking. Le départ est fixé au 11 juin; distance : 20 km!

Note : 5 sur 5.

Bon mois de mars à toutes et à tous.

6 réflexions au sujet de “Bilan mensuel · février 2022”

  1. je veux lire Fleur de Cadavre ! les masques vont aussi tomber la semaine prochaine chez nous, tant mieux je serai en vacances ! zut je voulais voir ton billet sur ton craquage !!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s